•  

     

    Le mouton

    appartient également au folklore national. Il n’est pas rare d’en apercevoir dans l’immensité des plaines irlandaises, mais également d’en croiser sur les routes. En effet, les paysans irlandais laissent bien souvent leurs moutons paître en toute liberté. Selon la légende, il y aurait même plus de moutons en Irlande que d’Irlandais. 

     

    Le texte ci-dessus vient du site : 

    https://blog.alainntours.fr/faune-des-pays-celtes.html

     

    Les moutons de Killorglin - Irlande       Les moutons de Killorglin - Irlande

     

    Les moutons de Killorglin - Irlande       Les moutons de Killorglin - Irlande

     

    Les moutons de Killorglin - Irlande      Les moutons de Killorglin - Irlande

     

    Les moutons de Killorglin - Irlande      Les moutons de Killorglin - Irlande

     

    Les moutons de Killorglin - Irlande      Les moutons de Killorglin - Irlande

     

    Les moutons de Killorglin - Irlande     Les moutons de Killorglin - Irlande


    30 commentaires
  •  

    Les falaises de Moher 

     

    (en anglais Cliffs of Moher, en irlandais Aillte an Mhothair, « falaises des ruines »)

    sont des ensembles de falaises situées sur la commune de Liscannor au sud-ouest du Burren dans le comté de Clare, en Irlande. Elles s’élèvent jusqu’à 214 m au-dessus de l’océan Atlantique sur une longueur de 8 km.

    La tour O'Brien (O'Brien tower) a été construite en 1835 au milieu des falaises par Sir Cornelius O'Brien, pour offrir un point d’observation pour les très nombreux touristes qui venaient déjà sur le site. Par temps clair, on peut y voir outre les îles d'Aran et la baie de Galway qui se trouvent au large les montagnes du Connemara (les Maumturket les Twelve Bens).

     

    Le texte ci-dessus vient du site : 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Falaises_de_Moher

      

    Falaises de Moher - Irlande

    Falaises de Moher - Irlande

     

    Falaises de Moher - Irlande

    Falaises de Moher - Irlande

     


    31 commentaires
  •  

      

    Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil 

    est une commune française située dans le départementde la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine

     

     La commune est implantée au confluent de la Vézère et de la Beune. Elle est accessible par le réseau SNCF à la gare des Eyzies, par l'autoroute A89, sortie Sortie 16 Périgueux-Est (axe Bordeaux – Périgueux) puis par la route départementale 710 ou encore par Montignac via Terrasson (axe Lyon - Terrasson-Lavilledieu).

     

    Au nord-ouest, la commune est également arrosée par un autre petit affluent de la Vézère, le Manaurie.

     

    Le texte ci-dessus vient du site :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Eyzies-de-Tayac-Sireuil 

     

    Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil - Dordogne

    Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil - Dordogne

    Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil - Dordogne

    Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil - Dordogne

    Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil - Dordogne


    23 commentaires
  •  

     

    Le Fango (Fangu en corse)

     

    est un petit fleuve côtier français de l'île de Corse. Il coule dans le département de Haute-Corse.

    La longueur de son cours d'eau est de 22,6 km1.

    Ce fleuve côtier prend naissance sur le versant occidental du Capu Tafunatu, à environ 2 000 mètres d'altitude, sur la commune d'Albertacce, pratiquement à la limite de la commune de Manso. Il s'appelle aussi, pour Géoportail dans sa partie haute, le ruisseau de Capu di Vetta2.

     

    Le texte ci-dessus vient du site : 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fango  

    Le Fango - Corse

    Le Fango - Corse

     

    Le Fango - Corse

    Le Ponte-Vecchio - Le Fango - Corse

    Le Fango - Corse


    29 commentaires
  •  

     Pont génois d'Ascu[modifier | modifier le code]

     

    Ce pont sur l'Asco date du xve siècle, époque d'occupation génoise. Il est situé au lieu-dit Lamella à 535 m d'altitude, en contrebas du village. Propriété de la commune, il est inscrit aux Monuments historiques9 par arrêté du 5 décembre 1984.

    Ce pont est accessible par la D 441, petite route sinueuse d'environ un kilomètre de long, qui se termine en cul-de-sac au pont et dont l'embranchement se situe sur la D 147 à la sortie du village en direction d'Asco-Stagnu (distant de 14 km). Il se trouvait sur l'antique chemin qui reliait la vallée au Niolo. Sous le pont, l'Asco a creusé une immense piscine naturelle très fréquentée par les locaux et touristes en période estivale. Notez qu'à la mi-juin 2010, on a relevé une température de l'eau de 13,7 °C lors d'un prélèvement effectué pour déterminer la qualité des eaux de baignade.

    Tout le texte de cet article vient du site : 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Asco

    Pont génois d'Asco - Corse

    Pont génois d'Asco - Corse

     

    Le principal cours d'eau est la rivière AscoNote 1 qui prend sa source sous la Punta Rossa ou Pic Von Cube (2 247 m) sur le territoire communal, sous le nom de ruisseau de Tighiettu, puis, plus en aval, celui de ruisseau de Stranciacone. Il quitte le territoire d'Asco à la passerelle située à la confluence du ruisseau de Cabanne, dans sa partie dite « Gorges de l'Asco ». Cette passerelle à 383 m d'altitude, permet d'accéder au parc aventure existant pour l'accro-branche, via ferrata, etc. L'Asco reçoit les eaux de nombreux ruisseaux. Treize sont répertoriés sur la commune1.

    L'Asco - Corse

    L'Asco - Corse

     

     

     


    25 commentaires